Journal d’une gazelle….

Voici mon histoire du Rallye Aïcha des Gazelles 2015…

FB_IMG_1428904027322

Vendredi 20 mars, convocation,

Le Rdv est à 7h au mythique stade Allianz-Riviera, nous découvrons les véhicules des autres participantes, y en a des terribles !!! Nous récupérons notre gilet, qui ne nous quittera plus pendant 20 jours ! Nous avons droit à quelques goodies, notamment de la part de Soleil-Sucré, donc merci à eux pour ce magnifique string réglable, la jarretière multicolore, le vernis ♥ et les tongs à talons ! ^^

Nous effectuons toutes les vérifications techniques, mécaniques, administratives et médicales ! C’est bon nous sommes ops nous pouvons partir !!!!!!

Après-midi libre et briefing à 17h30 ! On nous explique les règles, des anecdotes, les conditions de survie, etc…. nan je déconne….enfin !

Soirée libre avec Laurent et Catherine qui nous ont chaleureusement accueillies chez eux à Nice !

Samedi 21 mars, départ de Nice,

7h30 rdv sur la promenade des anglais ! Les badauds sont là, ils sont ravis de pouvoir approcher les voitures et les prendre en photo!

Nous rendons un hommage à Camille Muffat, ensuite vient l’heure du flashmob avec Jean-Marc Généreux ^^ et le discours de Christian Estrosi maire de Nice.

1

15h go to Sète !

Départ sous la pluie, on retrouve nos copines les Subaru (équipage 331) rencontrées lors de notre stage navigation à Avignon, et on sympathise avec les Gazelles garées à côté de nous Les 2M2L ou les papillons (équipage 116). On décidera de faire la route ensemble pour aller jusqu’à Sète prendre le bateau !

Nous sommes excitées mais restons prudentes, ce serait dommage qu’il nous arrive quelque chose avant le Maroc ! La route se passe sans encombre, et après 3h d’attente dans le port de Sète, notre chouquette embarque enfin à bord !

Dimanche 22 mars, journée en mer, mer 5,

Petit moment de détente avec d’autres gazelles, le bateau bouge un peu, moi j’adore mais certaines sont un peu souffrantes. Nous nous entraînons à des exercices de navigation pour nous remettre dans le bain avant le départ ! On trace des points, des caps inversés, des trajets à vol d’oiseau, bref sur papier on se sent au top…

007-RAG20150322_Transit_ERI_040101

Lundi 23 mars, arrivée au Maroc ,

Il est 6h nous appareillons à Nador, les odeurs et la chaleur nous accueillent ! Nous sommes tout de suite dans l’ambiance côté population ! La mendicité est très présente, pour le moment cela nous effraie un peu…

Une voiture de mécanos nous ouvre le chemin direction Rabat pour le départ officiel le lendemain ! Nous arrivons vers 15h, un menu au Macdonald’s de Rabat nous est offert, nous y allons pour retrouver les copines et pour découvrir les spécialités du restaurant (il se pourrait qu’ils aient des sandwiches inédits !). Un grand concert en notre honneur mais pas de nouveauté côté « culinaire » !

Bref, notre hôte du soir, Franck, doit venir nous chercher sur le parking car nous n’avons aucune idée d’où se trouve son Riad, le Riad Meftaha !

Nous l’attendons donc sur le parking quand une voiture de police s’arrête devant nous d’où en sors la conductrice de l’équipage camion n°235! Elle est paniquée son camion est tombé en panne d’essence alors que leur jauge leur indiquait encore la moitié du plein ! Franck arrive à ce moment et se propose de l’accompagner jusqu’à la 1ère station ! Après ce 1er dépannage nous découvrons le Riad de Franck et Hanan, magnifique maison encore en travaux ! Ils prennent plaisir à nous expliquer les futurs aménagements prévus et nous prenons autant de plaisir à nous projeter dans leur future demeure !

Ils sont géniaux, accueillant au possible ! Franck nous propose une séance shopping accompagnés de son papa, passionné par l’histoire du Maroc. Impossible pour Justine et moi de refuser une si alléchante proposition 😀

Promenade dans le souk, shopping au meilleur prix, smoothie local et ensuite diner préparé par Hanan ! Nous sommes 2 princesses au pays du sable !

FB_IMG_1427149469996

Mardi 24 mars, départ à Rabbat,

9h Rdv pour un départ officiel devant le roi du Maroc Mohammed VI ou plutôt devant le prince héritier, son fils…… de 12 ans ! ^^

2

Toujours sous la pluie, on prend la route direction Erfoud, 9h de transport de prévu ! L’orga nous prévient avant de partir qu’il risque d’y avoir quelques flocons sur la route ! On en rigole, quelques flocons, ah ah c’est drôle, ils ont de l’humour !

Départ sous des trombes d’eau, les 1ères gazelles s’arrêtent à la 1ère station essence, on décide de tracer pour arriver au plus vite, nous avons des provisions donc go !!!!

Nous arrivons vers Azrou, leur station de ski, les montagnes de l’Atlas, la température baisse sensiblement et les 1ers flocons apparaissent ! Un jeu d’enfant ! Nous commençons à déchanter quand le brouillard s’épaissit et que les flocons tombent de plus en plus dru ! Nous arrivons à un col qui n’ouvrira devant nous que quelques instants, les gazelles qui ne sont pas passées à ce moment-là resteront bloquées plusieurs heures ! Nous arrivons vidées vers 20h à l’hôtel, les autres arriveront vers 2h/3h….

3

Mercredi 25 aujourd’hui c’est prologue !

7h, étalonnage des compteurs ! On roule 20 km et en fonction de notre compteur nous aurons un coefficient à appliquer lors du kilométrage de notre rallye !

Premier dégonflage de pneus 😀 tout se passe bien nous sommes prêtes pour le départ à 12h !

Nous découvrons notre parcours, nous traçons nos points et hop 1, 2, 3……………go go go !!!!!!!!!!!!!!!!!

Très bonne entrée en matière, nous nous découvrons en « Mélody-à-peu-près et en Juju-à-peu-près » évidemment ça ne fonctionne qu’à moitié ! Merci la chance du débutant ! 1er CP (check point) en vue, beaucoup de joie mais finalement peu d’émotion ! Nous trouvons le 2ème et le 3ème et nous rentrons au bivouac ! Arrivées sur place on nous confisque nos téléphones….Juju est ravie plus d’appels professionnels !

Jeudi 26 mars, étape 1, fin du rire le rallye débute !

Nous sommes sur la ligne de départ, heureuses d’être présentes et prêtent à vivre ce rallye que nous avons tant attendu !

Paysage un peu lunaire, beaucoup de cailloux et de montagnes ! On pourrait croire qu’il est facile de se repérer grâce à elles mais pas du tout, en général plus on s’en rapproche et plus elles changent d’apparence ! ^^ Donc 1ère journée à tâton, on découvre l’art très difficile de la navigation, la tentation de suivre les traces de 4×4 présentes est alléchante mais nous savons qu’elles ne nous mèneront pas forcément à notre CP ! Pour la 1ère étape nous trouverons 4 CP ! Nous rentrerons au bivouac vers 20h.

4

Vendredi 27 mars étape 2,

Réveil comme la veille à 4h par « Bonjouuuur les filles, il est 4h, aujourd’hui étape 2 du 25ème rallye Aïcha des Gazelles ». Juju émerge, elle plie la tente et dégonfle les matelas, en attendant je vais chercher la voiture au parking fermé, je regarde notre parcours et le numéro de notre ligne de départ, je vérifie aussi la pression des pneus, les niveaux d’huile et eau ! Vérifications que je ferais tous les matins du rallye…

5h briefing par Ludo le directeur sportif,  il nous explique l’étape du jour et nous laisse tracer nos points avant le départ à 6h !

Journée très ensoleillée, le paysage diffère de la veille, on commence à apercevoir nos amies les herbes à chameaux ! Il faut savoir qu’une herbe à chameaux peut vous bloquer 2h ! Son principe ? Le 4×4 se pose dessus et vos 4 roues ne touchent plus sol !  Comment s’en sortir ? Buter cette foutue herbe pour qu’au moins 2 roues puissent rejoindre la terre ferme ! Il est autorisé d’utiliser les pelles et les plaques de désensablage mais la technique la plus rapide et la plus simple reste celle de se faire tracter par des copines gazelles !!!

Pas de chance nous nous tanquons avant le 1er CP! Lol

FB_IMG_1428685517857

Nous réussirons à toper les CP 1, 2 et 3 avant de rentrer, nous aurions pu continuer mais le bivouac se trouvant à vol d’oiseau à 70 km nous ne prenons pas le risque de rentrer la nuit et puis on a pas mal jardiné devant le CP4. La décision est prise nous allons rejoindre la piste la plus proche mais cela implique 110km pour rentrer ! 110 km que nous parcourrons en 4h30 ! Retour fatigant vers 20h30, par chance nous retrouvons sur la route une dizaine d’équipages qui a eu la même idée que nous !

5

Samedi 28 mars, étape 3, les dunes !

Avant toute chose, cette journée restera pour Juju et moi comme la meilleure !!! L’appréhension est là à 5h, on nous vend cette étape comme étant très difficile, il s’offre à nous 3 parcours ! Le X pour celles qui ne le sentent pas, le Y pour les intermédiaires et le Z pour les confirmées. Nous décidons de choisir le parcours Y, on n’est pas là pour enfiler des perles donc on veut se lancer dans la course ! Il faut savoir qu’un CP topé sur le parcours X vaut 60 points, 90 pour le parcours Y et 110 pour le Z !

Au pied des dunes nous aidons un 1er équipage qui bloque, nous lui conseillons de dégonfler ses pneus, et la technique du « couper le moteur/démarrer », technique qui sauvera des dizaines de gazelles ! Cela fonctionne elles peuvent commencer leur journée !

Nous voilà donc au pied des dunes, c’est marrant j’ai cette sensation d’être au pied des pistes de ski !

On commence prudemment en ayant pris soin de dégonfler pour plus d’adhérence ! Les 1ères dunes sont grisantes mais on y va mollo ! Au bout d’un moment on croise un 4×4 ensablé avec déjà 2 équipages qui pèltent ! On décide de leur prêter main forte ! Au bout de 30/40 mn, 200 coups de pelles, 3 tentatives de départ et 4 plaques de désensablage l’union a fait la force et la voiture est délivrée ! Une grosse émotion s’empare de moi, la 1ère, on se serre toutes dans les bras, on s’embrasse, une joie immense me parcoure, j’aime ce travail d’équipe qui paie ! J’aime cette cohésion qui se créée dans l’effort ! Mais ce que j’aime par-dessus tout, c’est cette joie que me procure l’aboutissement de notre travail d’équipe ! C’est pour ça que je suis là !

Donc nous repartons heureuses, nous nous suivons avec l’équipage 130 (GAN Joëlle et Marilyne) des nanas au top ! Nous rencontrons l’équipage 176, des québécoises, Julie et Emilie !

6

Émilie (la brune) est navigatrice, elle est au top ! Julie (la flamboyante rousse) conduit, mais aujourd’hui Julie est un peu en stress dans les dunes, elle est flippée ! On se prend tout de suite d’affection pour elles ! Je la rassure autant que je peux sur ses capacités à conduire et je lui promets de rester derrière elle pour l’aider en cas de pépin ! Nous décidons donc d’avancer ensemble, les 106, 130 et 176 !

7

Derrière une dune nous rencontrons d’autres québécoises (attention elles font une différence, elles ne sont pas canadiennes mais québécoises, ultra important, un peu comme nous, pas française mais bretonne :D) Lyne et Roxanne, équipage 181. Lyne nous dit au loin que son « auto est cassée » ah mince ! Arrivée sur place elle m’explique qu’elle n’a plus d’embrayage et que sa pédale est bloquée ! Problème, grâce à l’Irritrack, elles ont déjà contacté les secours méca ! Ggrrrrr ! Je jette quand même un œil, effectivement sa pédale qui lui semble « molle » est en fait coincée en haut ! A tout hasard je redescends sa pédale et lui demande de redémarrer et d’essayer de conduire un peu ! Cela fonctionne, elle est soulagée et tellement heureuse !!! On décide de repartir ensemble, nous serons un convoi de 4 voitures sur cette étape !

Bref je vous passe les détails sur le 4×4 Super U que nous avons détanqué 2 fois et qui s’est barré comme un voleur !

Nous avons trouvé notre rythme de croisière, les navigatrices sautent de dune en dune pour nous trouver le meilleur chemin et nous pilotes, nous les traversons le plus courageusement possible !!! Cela fonctionne bien, pas de tanquage à déplorer, par contre on s’arrête beaucoup quand témérairement je traverserais sans réfléchir 😀

Fin de la journée, après le CP3 nous rentrons au bivouac ! Pendant le regonflage des pneus nous sommes assaillies par les enfants ! Des « donne-moi un gâteau » « tu as des bonbons » « je veux des sardines » fusent de tous les côtés ! Bizarrement je ne suis pas sensible à leurs demandes, est-ce parce qu’elles sont réclamées sans politesse ou parce qu’elles me semblent totalement incongrues ?

Je décide de ne pas répondre à leurs attentes, les autres font pareil, à ce moment-là, un enfant me regarde avec insistance et prend l’initiative de m’aider ! J’avoue cela me touche, je le laisse faire et le remercie par un gâteau, je lui explique : « tu vois bonhomme, tu m’aides je te récompense, tu me demande sans politesse c’est non ! » « Tu as compris ? » il hoche la tête et file…..

8

Dimanche 29 mars, étape 4 et 1er jour du marathon,

Aujourd’hui une nouvelle étape dans ce rallye, nous allons bivouaquer en autonomie ! Pas d’orga, pas de douche, pas LaPoste pour nos mails, bref pas de bons ptits plats ce soir !!!! Au briefing Ludo nous demande de faire attention aux éventuelles cultures locales !

Nous sommes sur le parcours C, le même que nos copines des équipages 130 et 176 ! On prévoit donc de se retrouver ce soir au CP6 !

Le décor est des montagnes, des herbes à chameau et des cailloux ! Plus de dune ! Nous tapons les 2 premiers CP avant 12h ! Le CP3 est sur notre cap, aucun problème sauf peut-être ces  ù%#G^#%&@  d’herbes à chameau qui nous feront dévier de cap et qui nous ferons atterrir dans des cultures !

Aïe !!!! Ce que l’on redoutait le plus !!!

Bon ok, on réfléchit, on est dedans mais il faut en sortir le plus rapidement possible !

Sauf qu’au Maroc, c’est chiant, y a pas de panneaux qui te prévient que quand tu sors d’une culture il y en a d’autres derrières ! Gros moment de stress pour moi, je sors comme je peux de ces terrains et je fini dans des herbes hautes d’un mètre, je ne vois pas le terrain, je ne sais pas sur quoi je roule, je panique un peu pour mes pneus !

Je suis trèèèès légèrement crispée sur mon volant et dans un moment d’inquiétude je décide de passer sur off ! Mon cerveau obéît mais ne réfléchit plus, je traverse ces herbes sans encombre mais je suis vidée ! De plus il est 15h et on ne peut plus toper le CP3 ! L On est déçues, mais on se reprend vite, nous devons atteindre la balise 4 pour se faire réapprovisionner en essence !

CP4 on retrouve des copines ! On se met à la queuleuleu pour percevoir son essence et on décide de faire la route ensemble jusqu’au CP6 ! Nous nous retrouvons à une quinzaine de véhicules (buggy, 4×4,…) sur la route, la piste est mauvaise et soulève une grosse quantité de poussière derrière chaque voiture, nous roulons plein ouest donc nous avons le soleil en pleine face, la visibilité est de 0 ! C’est fatigant de rester concentré aussi longtemps !

Avec Juju nous commençons à craquer, les chansons des années 80’ sont martyrisées, les paillardes fusent et des blagues graveleuses se font entendre, désolée Mr Lizarazu si vos oreilles ont sifflées ! C’est notre façon à nous de libérer notre tension ! 2h30 plus tard nous arrivons sur le lieu du bivouac, il est 20h30, on commence à planter notre tente et à installer nos affaires !

Vient le moment où nous nous retrouvons toutes pour le « dîner/apéro », nous sortons un ptit blanc et quelques gâteaux apéritifs qui ont survécus aux dunes ! L’ambiance est agréable et bon enfant, Adeline de l’équipage 108 partage un colis qu’elle a reçu d’une ancienne gazelle, des bonbons, des lingettes, et des Post-it ! D’un coup elle éclate de rire ! On ne comprend pas ! Et là elle nous raconte une légende urbaine… il paraîtrait que lors du retour en bateau, les nanas qui seraient open mettrait des Post-it sur la porte de sa cabine, vert pour « on est 2 et on accueille 1 homme » et jaune pour « on est 2 et on accueille 2 hommes » Oo on reste coite puis les vannes prennent le dessus !

La soirée ne durera pas après 22h30, les équipages étant épuisés !

Lundi 30 mars, étape 4, 2ème jour du marathon,

Ce matin c’est grasse matinée, personne pour nous réveiller à 4h !!!!! C’est appréciable !!!

On se lève tranquillement vers 5h30 (grosse grasse mat’ hein ?) Juju tire ses points au soleil avec Emilie et Joëlle, heureusement car la fatigue commence à se faire ressentir et des erreurs apparaissent, d’où la nécessité de vérifier ses points avec les autres équipages !!!

Nous tapons donc le CP6, oui je sais il est facile on a dormi à côté, puis nous mettons le cap sur le suivant ! Toujours beaucoup de poussière et un magnifique soleil ! On jardine un peu avant d’arriver au CP7 et encore un peu avant le CP8 ! Après celui-ci nous déciderons de rentrer au bivouac en suivant la piste ! Chemin très tortueux entre les montagnes, une vue imprenable sur des paysages magiques mais une conduite prudente sur des rochers et des dénivelées impressionnantes !

Après 4h de route nous sommes au bivouac, on se rue sur nos mails mais surtout sous la douche !!! On a beau se nettoyer avec des lingettes lors de la soirée marathon cela n’enlève pas la couche de poussière sur la peau et dans les cheveux !

9

Mardi 31 mars, étape 5, 2ème marathon, 1ère journée,

Petite déception c’est l’anniversaire de mon papa et je ne pourrais pas lui souhaiter !

Briefing de Ludo, 2ème marathon moitié dunes moitié terre ! Lors de ce départ, un des sponsors du rallye, la marque de champagne Tsarine, offre à chaque équipage une petite bouteille de son champagne ! L’apéro promet d’être convivial !!!

Paysage lunaire, de la roche, de la terre, de la poussière bref on laisse nos traces sur le sol marocain J ! La fatigue continue à se faire ressentir, on prend le parti de ne pas se prendre la tête depuis le depuis le début et cela fonctionne très bien, on n’hésite pas à s’arrêter pour tout et n’importe quoi, une envie de pipi, une clope, une photo, des copines gazelles perdues, un tanquage, un cap à prendre, boire, manger bref on a le temps !

Journée où l’on est un peu à l’ouest, on trouve rapidement le 1er CP, et on voudrait enchaîner avec le 2ème mais là ça se complique, on jardine beaucoup, on se perd, on contourne une montagne mais est-ce vraiment la montagne que nous voyons sur notre carte, on demande notre route (il faut savoir qu’il y a toujours un local ou des gazelles pas très loin…..même quand on fait pipi, héééé oui !) donc on galère à mort et on dépasse l’heure d’ouverture dudit CP ! Tant pis on file au CP4 rejoindre les copines pour notre nuit au bivouac !

Par chance nous arrivons vers 18h30 et nos gazelles préférées sont là ! Après une rapide installation des tentes on profite du splendide coucher de soleil pour sabler nos bouteilles et trinquer à ce dernier bivouac entre gazelles !

Nos marseillaises (équipage 103) ont préparé le feu de camp. Après l’apéro nous l’allumons et l’ambiance est festive ! On mange du foie gras, on boit du vin blanc, du rouge aussi, le saucisson se refile de mains en mains et certaines osent s’attaquer à leurs rations de combat ! Les canadiennes ont des chamallows, on se met donc en quête de bâtons pour les faire griller ! Un pur délice !!!!

La soirée se finira plus tard que la dernière ! J’adore mes gazelles, on discute beaucoup, on apprend à se connaître, je découvre des univers qui me sont complètement inconnus, je les initie au mien,  je m’intéresse à leur histoire, comment elles en sont comme moi arrivé là ! C’est juste génial, je vis l’aventure humaine que j’étais venu chercher !

Nuit tranquille, enfin pour moi……. Je dois vous avouer quelque chose, il ne s’est pas passé une nuit où je n’ai pas réveillé Juju ! TOUTES les nuits je revivais ma journée, avec 15h de route par jour je n’arrivais pas à décrocher la nuit, je continuais à caper, à conduire bref mon cerveau restait en activité : « Juju juju, on n’est plus sur le bon cap ! » « Juju juju, on est où ? » « Juju juju le 4×4 ne va pas passer ! » bref : désolée ma Juju pour toutes ces nuits où je t’ai embêtée !

Mercredi 1er avril <(°)))><, étape 5, 2ème marathon, 2ème jour,

Réveil tardif, no comment !

Juju trace les points pour la journée, nous avons 8 CP à faire !!!!

C’est parti pour une bonne journée, on commence sans trop de difficulté, nous traversons un champ de Coleshaw (chou-fleur^^) en soit pas de grosses difficultés sauf que si tu les prends avec un peu de vitesse, tes pneus risquent de te le faire payer ! C’est très rigolo, c’est une plante un peu caoutchouteuse, quand on la touche avec le pied cela ressemble aux aires de jeux pour enfants avec les revêtements verts ! Bon pas de panique, on roulera à 20km/h et tout se passera bien ! En même temps on a une caisse de malade, un Toyota KZJ 95, notre Chouquette, elle a tout supporté, je ne vous cache pas qu’à la fin elle faisait un ptit bruit de moteur mais on a toujours eu confiance en elle et elle a grave assuré !!!

Donc nous tapons la balise 5 tranquillement, pour la 6 on jardine un peu mais il arrive que nous changions de direction pour aider des gazelles égarées, on s’arrête, on boit un coup et on discute quelques minutes, c’est très important de connaître le moral des autres troupes, certaines sont énervées par leur voiture, par leur incompétences à trouver le CP, par le fait d’arriver 10mn après la fermeture de la balise bref il faut trouver un ptit mot pour leur redonner la pêche et qu’elles repartent avec la niac !

CP6 validé nous continuons, nous traversons un petit village avant d’attaquer un champ, champ qui nous conduira dans un oued immense, mais heureusement à sec, à traverser ! Nous capons correctement et nous notons chaque kilomètre parcouru grâce au Terratrip ! Arrivées au bout de l’oued nous cherchons un point de sortie, il se trouvera un jeune homme pile poil à cet endroit, il recevra des Dragibus en échange !

Nous utilisons les pistes qui nous amènent à traverser une montagne ! Notre CP sera juste derrière !

On continue, chemin cahoteux, entre des montagnes, beaucoup de cailloux et de grosses pierres ! Sur le chemin nous rencontrons les marseillaises qui sont arrivées trop tard au CP6 et l’équipage camion qui nous avions dépanné à Rabbat ! Nous arrivons au CP7 !

Il est environ 14h, on s’autorise un dernier CP…

Problème de cap et de relief nous mettons un peu de temps à le trouver, on en trouve mais malheureusement ce ne sont pas les nôtres !!! Nous avons un autre oued à traverser, celui-là me donnera du fil à retordre, je m’endors 3 fois en conduisant ! Juju me propose une pause quand nous voyons au loin une balise ! Nous savons que ce n’est pas la nôtre mais c’est toujours judicieux de s’y arrêter ! De 1 faut que je fume une clope pour me réveiller et de 2 cela nous permet de savoir où l’on se trouve ! Il est interdit au personnel des CP de nous dire sur quel parcours nous sommes et où nous sommes ! MAIS, les gazelles, elles le peuvent ! Donc entre gazelles nous nous donnons les coordonnées GPS du point où nous sommes et cela nous permet de voir où nous devons aller !

On repart donc vers notre CP8, et là c’est la catastrophe, Juju a pris sa règle à l’envers et nous partons à l’opposé de notre balise ! Bon on se calme, on réfléchit et on arrive à une autre balise, toujours pas la nôtre ! On reprend nos points et on repart !

Sur notre route nous rencontrerons les Subaru tanquées ! Carole la pilote propose de mettre les plaques de désensablage, je propose avant, de pousser un peu voir ce que ça donne ! Juju, Céline et moi, derrière la voiture, et hop on pousse, Carole démarre et MIRACLE la voiture part comme une balle !!! Nous ramènerons Céline à sa voiture ! 😀

10

Ayant le même CP nous y allons ensemble….mais pas par le même route, la Subaru étant surélevée à 15cm environ elle est limitée dans ses choix de ses chemins ! Nous nous retrouvons au CP !!!

11

On profite de la soirée pour boire un verre et se détendre ! Demain dernier jour !

13

Jeudi 2 avril, 6ème et dernier jour du rallye,

Dernier jour, on a décidé de donner tout ce qu’on avait et tout ce qu’on n’avait pas !

On est motivées et on a une pêche d’enfer !

On part comme des balles, nous traverse une 1ère montagne et nous sommes les 1ères à taper le CP1 ! Wahouuuu !!!

On enchaîne, Juju cape comme une déesse et rapidement nous arrivons au CP2, toujours en pole position !

Pour le CP3, il n’était pas loin et là craquage nous devons contourner ou traverser une montagne, nous la traversons mais ce n’est pas la bonne, on mettra un peu de temps à le trouver ! On arrive 3ème ! Il est à peine 10h et est au top !

Le CP4 sera trouvé très facilement, le terrain est plat et nous arrivons à le voir de loin ! On se pose quand même des questions, comme se fait-il que ce soit aussi facile ??? Est-ce que le Dieu des CP est enfin avec nous ?

Pour le CP5 nous empruntons la piste qui nous emmènera au pied d’une dune, ils sont malins le CP est juste derrière ! Pas de problème pour Chouquette on la traverse les doigts dans le nez ! Nous tapons le CP5 à 12h et les 1ères ! Le personnel de l’orga qui s’y trouve n’y croit pas ! Nous non plus cela dit ! Bref nous déjeunons avec eux et d’autres gazelles qui nous rejoignent ! Idem pour elles, elles cartonnent comparé aux autres journées !

Nous repartons vers le CP6, pour y aller il nous faut traverser une autre montagne, nous utilisons encore la piste et suivons quelques traces ! Nous le trouverons rapidement même si sur la carte il vous semble que nous soyons perdues c’est juste la piste qui partait comme ça ! 😀

Arrivées à ce stade, nous sommes extrêmement confiantes, trop sûrement ! On reprend une piste mais nous calculons mal la distance et nous dépassons l’embranchement que nous devions prendre ! En même temps pour notre décharge, quand on parle de piste on parle de 2 traces de pneus plus ou moins anciennes, donc il est très facile de confondre ! Bref nous partons trop loin, 2 choix s’offrent à nous, jouer stratégiquement c’est-à-dire rentrer au bivouac mais avec peu de kilomètres (le but du jeu) ou essayer de taper le CP7 qui ne doit pas être loin et qui nous permettrait de finir sur une journée où l’on a tout trouvé ??? Nous rencontrons d’autres gazelles qui veulent absolument trouver le CP7, donc Juju motivée décide d’y aller, honnêtement j’aurai préféré rentrer, le terrain est pourri et j’ai peur de casser la voiture le dernier jour pour un CP !

On y va et effectivement le relief est merdique, de grosses pierres et on traversera par le bas 2 montagnes ! Le CP7 est en vue, heureusement sinon je râlais sur Juju !!!

On rentre tout de même heureuses, il est tôt et ce soir c’est jour de fête !!!!

13

Jeudi 2 avril, soirée entre gazelles, « On a toutes 25 ans » ^^

Nous arrivons vers 16h au bivouac et nous sommes accueillies par Teresa, vous ne connaissez pas Teresa ? C’est facile c’est la femme la plus douce et la plus merveilleuse au monde ! Elle a toujours un ptit mot et un bisou qui traînent pour les gazelles, que nous partions ou que nous arrivions elle est là pour nous encourager ou nous féliciter ! C’est énorme pour nous ! Et là elle est là, ma Juju submergée par l’émotion pleurera dans ses bras ! Moi j’ai pleuré mais plus tard….quand j’ai récupéré mon téléphone portable cassé ! ^^

Voilà c’est fini, on nous enlève notre traceur, on nous rend nos « cellulaires » (expression canadienne) et place à la fête !!!!

Pour l’occasion, des dizaines de tapis sont étendus par terre entre le bar et la tente des repas !

C’est agréable de nous étendre et de nous retrouver toutes ensembles! On parle de notre aventure et déjà, de la façon dont nous allons nous revoir !

Le champagne coule à flot mais pour en profiter il faut prendre 2 verres/personne ! Nous dinons puis la musique commence à se faire entendre au sein du bivouac ! Les nanas sont heureuses, elles se lâchent, la pression de ces derniers jours retombe, l’ambiance est détendue…on se sent bien ! On croise des filles le sourire plaqué au visage, l’envie de se déhancher commence à démanger mes copines ! Ma Juju est sur la piste, elle chante, elle danse, elle est magique !

FB_IMG_1428520197601

FB_IMG_1428520203020

Les cendrillons que nous sommes doivent se coucher à minuit, demain nous devons rejoindre Essaouira pour l’arrivée sur la plage, la remise des prix et la soirée de clôture ! Minuit sonne….au lit, dernier jour de bivouac !

Vendredi 3 avril, direction Essaouira,

Pas de réveil à 4h, on se lève tranquillement vers 7h on a décidé de partir pour 8h ! On range la tente une dernière fois, on fait un effort pour la plier correctement ! La tente 2’ mets environ 5mn pour être pliée correctement ! On range comme on peut nos affaires dans le coffre, hier soir les mécanos ont réparés notre réservoir d’essence qui fuyait !

028-RAG20150328_Leg3_JEM_020053

9H de route nous attendent, on part avec les Papillons et les Subaru !

On se suit, on s’attend, on se retrouve au soleil pour le déjeuner. Dans notre voiture, quand je conduis, Juju se repose et vice-versa, on essaie de changer toutes les 2h !

Nous traversons de très jolis paysages, de grandes villes aussi comme Marrakech qui nous emmènent directement à Essaouira !!!

Mission en arrivant => laver Chouquette pour l’arrivée sur la plage le lendemain matin !

A l’hôtel nous retrouvons Amarande, la cousine de Justine, et son mari Jo !  Amarande est une de nos sponsors mais c’est surtout une de nos plus grandes fans !!!! Nous sommes heureuses de les retrouver à la fin du rallye ! Donc on rentre de nettoyer la voiture, on se douche, enfiiiiiiin, et on descend diner à l’hôtel ! Nous retrouvons Amarande, Jo et les marseillaises, ensuite il nous ait programmé un feu d’artifice sur la plage d’Essaouira ! Nous allons y faire un tour mais beaucoup de gazelles ne viendront pas la fatigue ayant eu raison d’elle !

Un feu d’artifice, un mojito et hop au dodo !

Enfin un vrai lit !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Samedi 4 avril, journée remise des prix,

Rdv à 7h45 pour préparer notre défilé sur la plage, il fait gris et y a du vent ! L Nous sommes toutes à l’heure, et ensemble nous défilons devant les familles présentes, les locaux et les touristes ! Nous sommes applaudies c’est touchant ! Grâce à Amarande et Jo, nous avons une belle banderole à afficher, on a remarqué que sans banderole ou drapeau finalement on était moins intéressantes mdrrr !

FB_IMG_1428520160818

14

Enfin garée, un spectacle de rue nous accueille devant l’hôtel où se déroule la remise des prix ! C’est sympa ils mettent beaucoup d’ambiance ! La cérémonie commence, les remerciements fusent et toutes les participantes sont récompensées, de la dernière à la première !

15

16

055-RAG20150404_Essaouira_ERI_030111

Fin de la cérémonie !!! Il est midi on déjeune rapidement pour profiter du hammam et faire du shopping ! Quoi ???

Par sympathie je vous passe les détails et les photos 😉

Rdv à 19h30 pour la soirée de gala, toutes ont sortis leurs robes de soirée ! Y a des gazelles que l’on ne reconnait pas, coiffées et maquillées ça peut vite changer une personne !

Nous passons une soirée formidable, nous dansons, nous buvons, nous rigolons, nous regardons avec déjà une certaine nostalgie, les photos et les vidéos du rallye ! Nous rentrons à 2h car le lendemain 9h de route pour rejoindre notre quai d’embarquement à Tanger Med !

Dimanche 5 avril, direction Tanger Med,

Panne de réveil ! On se réveille à 8h22 pour un départ à 8h30 ! ^^ Nous partirons finalement à 8h35 !

Encore beaucoup de route, j’avoue on est un peu lassées et fatiguées, idem pour les autres gazelles, un équipage aura un accident sur Casablanca, la voiture a fait des tonneaux et est morte mais par chance pour les gazelles, plus de peur que de mal, les arceaux de sécurité et leur ceinture à 5 points les ont sauvées !

Nous arriverons toutes au port pour embarquer, appareillage à 23h au lieu de 21 !

Lundi 6 avril, journée en mer,

Vraie grasse mat’, levée 13h30 ! On retrouve les copines, on passe la journée tranquillou à papoter !

Vers 18h est organisé un apéro géant entre gazelles et orga !

22h au lit pour moi, encore de la route prévue le lendemain pour enfin retrouver ma Bretagne et surtout les miens !

Mais avant….j’embarque Carole des Papillons et dans un élan de connerie nous récupérons les post-it de Juju, offert par les québécoises avant notre départ, et nous les collons sur TOUTES les cabines du bateau ! Voilà ça nous fait rire et apparemment les gazelles aussi que nous rencontrons ! 😀

Mardi 7 avril, on rentre !

Nous devions accoster à 10h mais comme nous sommes partis avec 2h de retard nous arrivons à 14h avec donc 4h de retard, normal !

Il nous faut ramener le 4×4 à la Seyne/Mer, récupérer la voiture de Justine et remonter sur Paris où je récupère la mienne pour rentrer chez moi à Lorient…. ! Vous avez suivi ?!?!

Nous ne serons autorisées à quitter le bateau qu’à…..17h !!!! Autant vous dire que je suis dans une colère monstre !

Du coup je suis obligée de rentrer de Sète à Paris en train sinon je ne suis pas chez moi avant le lendemain et pas de bol je bosse donc impossible !

En descendant récupérer la voiture on s’aperçoit qu’elle n’a plus de batterie…….^^ Une belle « Justinade » celle-ci avait oublié d’éteindre les feux…. Bref on arrive à redémarrer et Juju m’emmène à la gare !

Je remonte sur Paris, Marie vient me chercher (Marie c’est la voisine de Justine !), le périphérique est fermé et Marie n’a plus d’essence, pas grave je relativise ! On arrive vers la sortie de chez elle qu’elle ne prend pas, trop occupée à discuter avec moi, pas grave je relativise encore ! On arrive à minuit chez Juju, je prends enfin la route direction la Bretagne….où j’arriverais à 05h du mat’ !!!

Mercredi 8 avril, c’est bel et bien fini !!!!

Voilà c’est fini, reprise du boulot avec pleins de souvenirs dans la tête et encore de la magie dans les yeux !

On se retrouve entre gazelles sur facebook, on se manque déjà, on a vécu tellement de choses ensemble que la séparation est brutale !

Je suis accueillie au boulot par ma plus grande fan, Céline, qui a mis des fleurs, une banderole et des photos de moi au rallye ! Je suis touchée !

17

J’ai vécu une aventure humaine formidable avant, pendant et après le rallye ! J’ai rencontré des gens exceptionnels grâce à ça, des gens qui nous ont aidé à accéder à notre rêve et pour tout ça je voudrais du fond du cœur les remercier ! Merci à ceux qui ont toujours cru en nous, merci à ceux qui financièrement ont participés à notre voyage dans le désert, merci à ceux qu’on a saoulé et qu’on saoule encore et merci à tous ceux que nous avons rencontré, qui ne nous connaissais pas et qui sont devenus des amis ! J’aime ce rallye et je vous aime tous !!!!

Enfin merci à ma binôme Justine, sans qui rien n’aurait été possible, tu es formidable et je re-signe sans hésiter avec toi pour aller n’importe où ! Nous étions si soudées mais si différentes, merci d’avoir supporté ma façon toute particulière d’être organisée « j’ai….. mais je ne sais pas où ! », d’avoir installé et désinstallé tous les jours notre bivouac, d’être restée positive à chaque instant et surtout de ne pas avoir bronché en voiture quand je te demandais de passer ta 4ème !!!! Nous avons toujours été sur la même longueur d’onde, nous avons toujours pris les décisions ensemble et au final on a eu un rallye de digue ! Par contre ma Juju faut renouveler ton stock de chanson paillardes hein parce que des fois j’ai eu un peu peur et SURTOUT pour le prochain rallye je veux que tu cheickes comme une déesse parce que là mon fils de 4 ans y arrive mieux que toi!!!! 😀

Nous sommes très fières d’avoir soutenu l’association « Les Enfants de l’espoir Bretagne » et j’espère qu’ils ont été fiers de nous, merci au Président Mr Nozahic ainsi qu’aux enfants, Manu, Thomas, Charline, et tous les autres….

FB_IMG_1428763126572

Lexique :

Jardiner : C’est quand tu passes 10 fois à côté de ta balise et que tu ne l’as voit pas, mais que par mail le soir, tous tes amis te disent « comment tu as pu passer à côté elle était à ta gauche !!! » ^^

Roadbook : C’est la page contenant nos coordonnées GPS avec les renseignements sur les paysages que nous allons rencontrer !

18

Terratrip : Appareil kilométrique qui compte les kilomètres très précisément.

Un Oued : Une rivière, un ruisseau, le plus souvent à sec !!!!

Notre musique pendant le rallye : Vianney avec « Pas là » en référence aux CP que nous ne trouvions pas !

Notre dicton : « Tous les oueds mènent aux CP….ou pas » ^^

Dicton des gazelles : « Une gazelle ne se perd pas, elle s’égare ! »

Nous en profitons pour remercier nos sponsors : Michel et Lydie Daudin, UDI, CAFPI, Christien Voyages, Celtique Courtage, DICSA, SOLVIMO, Vous Financer.com, Paris-Sud Diagnostique, L’Incontournable, La Pièce Automobile, Aquarelle, Renov’Action, ADRV, La Fondation du Toulouse Football-Club, Loïs, Floriane et Bag@telles!

Mais tout cela n’aurait pas été possible sans vous non plus, alors MERCI : Aurélie G, Céline G et bébé Timéo, Claire C, Elodie L, Jean-Philippe A, Michael D, Jonas F, Baptiste S, Stéphanie L, Thierry C, Virginie P, Stephanie DL, Elodie DL, Sophie B, Emilie G, Peggy G-PD, Jean-Michel, Nadia V, Sandrine G, Béatrice D, Virginie LB, Claudia M, Sébastien D, Nicolas, Vincent, Sarah DI, Nathalie G, Elodie de Virgin Radio à Lorient, Suzanne, Pauline B, Stéphanie B, Pascal T (notre journaliste), Nathalie LD, Loïc F, Jean-Charles V, Gilles S, Sabine S, Ludovic L, Céline P, Amarande G, Karine M, Magalie P, Delphine P, Vesna K, Carole L, Laëtitia LC, Céline T, Emilie-Chloé D, Frédéric S, Mallorie M, Brigitte, Virginie B, Pierre Ret ceux que nous aurions oubliés…

Sans oublier notre famille, merci à l’homme, nos enfants, Mélissandre, Élisa, Maylee, Célyan, à nos parents Michel et Lydie et Laurence et Jean-Claude, nos frères et sœurs, et tous ceux qui ont eu le courage de nous supporter !

19

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s